Les Astéroïdes Déesses

« Aujourd’hui les femmes disent qu’elles ne sont pas juste des véhicules de plaisir et des girouettes émotionnelles dominées par leur cycle menstruel. Qu’en est-il de notre débrouillardise, de notre efficacité, de notre ingéniosité, de notre ardeur, de notre intérêt à respecter la vie et le vivant, de notre capacité à nous investir, de notre humanité ? » Eleonor Bach (1922-1995)

 

Pendant l’année 2017-2018, durant les cercles de Nouvelle Lune (appelés aussi Moon Lodges), nous aborderons l’étude d’archétypes à travers des déesses dont les noms ont été donnés à certains astéroïdes. Si l’on y prête bonne attention, ces déesses peuvent devenir des leviers motivants et libérateurs.

Il est intéressant de constater qu’à chaque fois qu’une nouvelle planète a été découverte, l’humanité était prête à activer et à intégrer le principe archétypal inhérent à la mythologie de cette planète. Il en est de même pour ces astéroïdes, ceinture de corps planétaires, découverts au début du 19ème siècle, entre les orbites de Mars et de Jupiter.

En découvrant en 2016 le livre de Demetra George « Goddess Asteroids » (Editions Ibis Press), grâce à Cristina Liard, astrologue et amie argentine installée à Barcelone, une nouvelle dimension s’est ouverte à moi : Demetra parle de quatre archétypes auxquels se relier en cette période d’éveil du Féminin, qui peuvent être d’une aide puissante pour ouvrir à chacune d’entre nous de nouveaux horizons.

Les quatre premiers astéroïdes à avoir été identifiés ont été nommés d’après quatre grandes déesses de l’Antiquité : Cérès, Pallas Athéna, Junon et Vesta. Symboliquement, ces quatre astéroïdes représentent les aspects du principe féminin archétypal qui sont en train d’émerger dans la conscience actuelle, enrichissant ainsi les rôles du principe féminin représentés par la Lune et par Vénus qui incarnaient les rôles socialement acceptés de la femme : la mère (La Lune) et l’épouse (Vénus).

Dans les années 70, Eleonor Bach a été appelée « la mère des astéroïdes » lorsqu’elle publie les premières éphémérides des quatre grands astéroïdes. A l’époque, elle considère en effet Cérès, Pallas Athéna, Junon et Vesta comme les nouvelles voix d’un Féminin endormi, prêt à s’éveiller et à demander le pouvoir, la reconnaissance, la justice et l’égalité dans notre société.

L’étude de ces différents archétypes vous permettra de percevoir et d’explorer de nouvelles facettes de votre Féminin, et de vous approprier d’autres types d’expression. La femme en osant se libérer des rôles réducteurs imposés par des conceptions traditionnelles, convenues ou « politiquement correctes », peut apporter des solutions innovantes et adaptées à notre monde en pleine évolution… Je suis toujours ébahie par l’engagement et la créativité dont font preuve les femmes pour élaborer de nouvelles approches en matière d’expression artistique, de santé, de relation d’aide, de guérison holistique, d’éducation, d’écologie, de modes de consommation, de ré-appropriation des pouvoirs psychiques et intuitifs…

Ce cheminement vers le Féminin n’est d’ailleurs pas seulement limité aux femmes car la manifestation de ces nouveaux aspects a déjà un profond effet sur les hommes : les femmes en modifiant leur rôle traditionnel permettent aux hommes d’ouvrir des voies inédites et de développer de nouveaux rôles au côté de ces femmes qui se transforment.

 

Le Mandala des Astéroïdes

(Extrait du livre de Demetra George)

 Asteroides

A l’intérieur du Mandala brille la lumière du Soleil.

La lumière argentée de la Lune reflète le Féminin indifférencié avant qu’il ne se manifeste à travers son pouvoir de fertilisation et de transformation.

Au centre se trouve Vénus ou Aphrodite, essence de la nature féminine. A travers sa beauté divine et sa désirabilité magnétique, elle impulse la vie.

Au nord apparaît Cérès qui représente la Mère et l’aspect nourricier. Cérès est reliée à l’élément Terre.

Au sud, se trouve Pallas Athéna qui représente la Fille et la créativité mentale et artistique. Pallas Athéna est reliée à l’élément Air.

A l’est, Vesta représente la Vierge, la Sœur, qui se suffit à elle-même et n’appartient à aucun homme. Vesta est reliée à l’élément Feu.

A l’ouest, Junon représente l’Epouse et les épousailles sacrées du masculin et du féminin. Junon est reliée à l’élément Eau.